Le métier de couvreur

Nous avons pu interviewer un couvreur, le papa de Mattéo, car il est venu refaire la toiture au-dessus des classes de CM1 et CM2.

 Pour faire ce métier, il faut avoir un C.A.P, un B.E.P et un B.P. On peut commencer ce métier à l’âge de 16 ans. Lui, il a débuté à 15 ans.

DSC08837Le couvreur s’installe en haut du toit avec des échelles plates. Il enlève les ardoises avec les mains. Il replace les nouvelles ardoises sur les liteaux avec des crochets. Il utilise des clous plutôt sur les toitures des monuments historiques (églises). Il fait aussi des toits en zinc, alors il utilise une cisaille à zinc. Il a un tablier autour de sa taille pour mettre des crochets et d’autres outils. Les ardoises viennent le plus souvent d’Espagne. Il fait aussi des toits plats, mais très peu chez nous car il pleut souvent. Il  réalise parfois des toits en tuiles, plutôt dans le sud. Il fait aussi des cheminées, le ramonage, le toit des vérandas, le  “démoussage”.

Les risques du métier, ce sont les chutes ! L’inconvénient  est  le mauvais temps (pluie, vent, neige, soleil).

Quand le couvreur était en train de refaire le toit, il a vu quelques frelons  voler. Il a donc découvert qu’il y avait un nid dans la cheminée. Il a appelé un spécialiste qui l’a détruit et enlevé.

DSC08838Certains élèves de la classe ne feraient pas ce métier car on peut tomber facilement et ils ont le vertige. D’autres ont déjà un autre métier en tête. Mais il y a un garçon qui y pense.