Croisière dans la rade de Cherbourg

Nous sommes allés à Cherbourg, dans la matinée pour découvrir la rade en bateau. C’était le 9 avril 2015. Le bateau dans lequel nous étions s’appelait  Adèle.

DSC_0682

 

 

 

 

Avant de partir, le pilote nous a mis des gilets de sauvetage pour assurer notre sécurité.

DSC_0657

Sur le bateau nous étions placés à l’extérieur soit devant, soit derrière, ou à l’intérieur. On a pu changer de place au cours de la croisière. Dans la rade, les bateaux doivent se déplacer à une vitesse de 3 nœuds max.

Un nœud (n.m) : unité de vitesse des bateaux .Un nœud équivaut à 1 mille à l’heure ou 1,8 km/h.

 

Dans la rade, il y a 3 sortes de ports avec 3 fonctions différentes : un port militaire, un port de pêche et un port de commerce. Dans le port de pêche, on a vu un pêcheur qui relevait ses casiers pour attraper des crabes et des homards.

Pendant la croisière, nous avons aperçu une ferme aquacole pour élever des saumons en pleine mer dans des cages. Ils produisent plus de 1000 tonnes par an !

Dans le port de commerce, il y avait des grues pour décharger les marchandises dont des matériaux nucléaires pour le port militaire. On a construit plus de 100 sous-marins  dont le Redoutable.

Autrefois, la cité de la mer était une gare transatlantique, les Ferrys emmenaient les passagers vers l’Angleterre et vers l’Irlande. Le Titanic a fait escale dans la rade de Cherbourg.

DSC_0663La digue mesure 3700 m. Elle a été construite pour protéger la rade et les bateaux.

Nous avons aperçu des cormorans se séchant les ailes avec le vent. Certains élèves ont eu le mal de mer.

C’était trop bien car on était à l’air libre et on aime être sur la mer !

        Alice, Landry, Tabata